FLASH INFO

Le Maire, ses adjoints et les équipes de la Mairie des 6&8 vous souhaitent une bonne et heureuse année 2022 !

Sérigraphie : atelier plastique !

La sérigraphie est une technique d’imprimerie qui utilise des pochoirs (à l’origine, des écrans de soie) interposés entre l’encre et le support. Les supports utilisés peuvent être variés (papier, carton, textile, métal, verre, bois, etc.).

De nombreux artistes européens, dont Henri Matisse, furent séduits par ce nouveau mode d’expression. Au cours des années 1960, Andy Warhol et Roy Lichtenstein s’adonnèrent sans modération à cette technique et lui donnèrent ses lettres de noblesse. En France, les étudiants contestataires de Mai 68 réalisèrent beaucoup d’affiches sérigraphiques, ce qui marqua fortement l’iconographie de ce moment dans la culture populaire française.

À la fin des années 1970, la sérigraphie demeure très présente dans de nombreuses productions et est utilisée sur tous types de supports : les panneaux signalétiques, les autocollants, les CD, les affiches de concert, les vêtements et les matériels industriels, entre autres, arborent des réalisations et motifs sérigraphiques. Cette technique peut être mise en œuvre sur papier, textile, circuit imprimé, verre, céramique, bois et métal et tout autres supports ou volumes à plat (formes géométriques régulières).

Alégra Nicka et Kent Robinson vous proposent une initiation à la sérigraphie, en parcourant avec vous toutes les étapes de ce procédé artistique.

👉Pour qui ? Atelier ouvert sans qualité ou expérience requises* à partir de 16 ans. Où ? Au Couvent de la Cômerie – 174/ou 202 bis Rue Breteuil, 13006 Marseille

👉Quand ? La journée du vendredi 9 juillet de 10h à 17h (2x 3h)
Prix de l’atelier ? 10 euros

Si vous souhaitez y participer, merci de bien vouloir vous adresser à Céline Creux- Thomas à l’adresse suivante : c.creuxthomas@actoral.org

*Nombre de places limitées à 6-8 personnes

Alégra NIcka

Artiste pluridisciplinaire née en 1995 à Brazzaville, Alégra est une passionnée de culture : plasticienne, photographe, comédienne, performeuse, elle explore toutes les formes en autodidacte prolifique. Elle se définit comme une femme battante, extravertie et pleine d’assurance, Alégra Nicka n’a pas peur d’affronter les défis et de braver les obstacles dans sa quête de partage autour de l’art. « Si je tombe, c’est que je peux me relever. L’art est aussi doux que la vie et par lui, j’ai découvert que la beauté se trouve dans l’imperfection ». Au travers de ses œuvres, Alégra interroge ses craintes et pose un nouveau regard sur elle-même à travers l’autoportrait.

En 2017, elle est lauréate du concours Cosplay du Festival Bilili BD. Elle a aussi participé aux 6e et 7e éditions de la Rencontre internationale de l’art contemporain,organisé par LES ATELIERS SAHM, desquels Alégra fait partie. Passionnée par le design, elle a créé sa propre marque BY ANCKA. Très intéressée par la photo, elle interroge ses appréhensions et pose un nouveau regard sur elle-même à travers l’autoportrait. En décembre 2019, Alégra a présenté sa deuxième exposition solo “Planète nocturne” accompagnée d’une performance aux ATELIERS SAHM. Le 10 octobre 2020, une exposition collective est organisée par LES ATELIERS SAHM pour inaugurer le nouveau centre culturel. LES ATELIERS SAHM ont été invités à présenter les productions de leurs artistes au couvent de la Cômerie dans le cadre d’Africa 2020, du 13 mai au 23 juillet 2021.
Photo : Marc-Antoine Serra

Kent Robinson

Jeun artiste basé à Marseille. Diplômé de l’école supérieure des Beaux-Arts d’Aix-en- Provence (ESAAIX), il intègre le collectif 10 presque 11 en 2018 fondateurs du lieu la Lucarne.

Après avoir travaillé et exposé à la galerie Art-Cade ainsi qu’à Montévidéo, et assisté l’artiste John Deneuve ; il s’installe en tant que résident permanent à La cômerie.

A travers WORDWILD SCRIPT Kent Robinson présente son travail d’écriture graphique; ses alphabets hybrides qu’il met au service d’une poésie singulière.

«Le langage comme matière, la langue comme médium. Les gestes et outils d’écriture ». Kent Robinson explore ces différentes idées dans son travail plastique à travers des médiums comme le dessin, la vidéo, et diverses techniques d’impression. Il y développe le concept d’un langage physique, matière souple et palpable utilisable par tous et en toute liberté. Chaque langue peut être utilisée de manière universelle pour jouer ou faire des collages, composer des poèmes, réinventer la grammaire ou l’additionner avec une autre.