FLASH INFO

Le Maire, ses adjoints et les équipes de la Mairie des 6&8 vous souhaitent une bonne et heureuse année 2022 !

Les lundis de la transition #6

Nouveau rendez-vous pour les lundis de la transition :

Lundi 28 janvier : Réconcilier écologie et économie : la mer des possibles marseillais

👉 Toutes les infos

C’est autour de ce thème que les invités engageront la réflexion autour de Tarik Ghezali qui conduira les débats.

Si Marseille est la première ville côtière de France, avec ses 57 km de côtes, la mer demeure un triple défi à relever pour le territoire et ses habitants.

Un défi écologique : celui de la protection de la biodiversité maritime. Le parc national des calanques, par exemple – l’un des rares aux portes d’une grande ville – est aujourd’hui déstabilisé par le sur-tourisme et l’incivisme.
Un défi économique : freiner et réorienter certaines activités économiques de tourisme et de loisirs qui, aujourd’hui, abîment le littoral et la mer.
Un défi populaire : trop d’habitants des quartiers pauvres ne peuvent apprendre à nager et ne bénéficient ni de l’accès à la mer (entre Corbières et le Mucem) ni de l’accès aux sports nautiques…
Pas de réelle transition marseillaise sans relever ce triple défi.

Quelles initiatives pour protéger durablement la biodiversité et la sanctuariser ? Pose de récifs pêchables, réaménagement du Frioul, réintroduction de l’astragale, destruction des espèces envahissantes, mise en place de corridors sub-aquatiques… Il n’y a pas de fatalité !
Quelles activités économiques vertueuses pour préserver l’équilibre écologique de la mer et créer des métiers utiles et durables ? Energies renouvelables, aquaculture, pêche durable, tourisme responsable, réparation navale, etc. La mer peut être une économie d’avenir !
Comment réconcilier les marseillais et la mer et leur permettre de se réapproprier pleinement, dès l’enfance, ce patrimoine marin unique au monde?
Des premières réponses existent et demandent à être accélérées rapidement. Elles seront valorisées lors de ce 6ème lundi de la transition. Des perspectives de long terme et des nécessaires ” bifurcations” fondamentales seront également mises en débat.

En s’appuyant aussi sur l’élan des J0 2024, Marseille peut véritablement devenir demain “la capitale du large”.